Rechercher      

PEDT

Projet Educatif Territorial

Par ce biais, les collectivités territoriales (mairie, communauté de communes, agglo, métropole...) proposent à chaque enfant un parcours éducatif cohérent et de qualité avant, pendant et après l'école, organisant ainsi, dans le respect des compétences de chacun, la complémentarité des temps éducatifs.

Lunel, qui ignore les Alae, n'a pas non plus de PEDT. Ce serait pourtant la piste à suivre pour permettre des activités périscolaires de qualité, ce en parfaite coordination avec les équipes enseignantes. Le Pedt ouvre droit à des financements importants.

Le texte officiel du PEDT : http://www.education.gouv.fr/pid25535/bulletin_officiel.html?cid_bo=70631

 


----------------------------------------------------

ALAE

Accueil de loisirs associé à l'Ecole

Il n'y a pas d'ALAE à Lunel, la ville conserve la maîtrise du périscolaire, malgré des offres de la Communauté de Communes du Pays de Lunel (CCPL) plus avantageuses pour les familles.


----------------------------------------------------

Le débat, compte rendu

   La réforme des rythmes scolaires, ou semaine de 4 jours et demi, suscite bien des questions , des réticences mais aussi des éléments de réponses. Devant le peu d'engagement de la municipalité actuelle de Lunel, puisqu'aujourd'hui seuls le mercredi matin œuvré et les activités périscolaires en fin d'après-midi ont été à peu près actés,  la Fcpe-Lunel et Lune&Liens ont décidé d'organiser une conférence débat afin d'y voir plus clair et obtenir des faits précis.
   C’est ainsi que le mardi 17 décembre 2013 le lycée Feuillade de Lunel - merci à sa direction et à son Conseil d'administration – a accueilli dans son amphithéâtre une cinquantaine de personnes entre 18h et 20h30. Nous avions invité tous les parents d'élèves de Lunel,  les directeurs d'école, les personnes chargées de l'enseignement à Lunel et à la Communauté de communes du pays de Lunel (CCPL) - élus et territoriaux -,  des spécialistes des activités périscolaires, de l'éducation populaire, et, last but not least, les candidats de Lunel aux prochaines élections municipales. Tout le monde n'est pas venu, mais chacun avait au moins un représentant,  sauf la mairie de Lunel (qui tenait un conseil municipal au même moment),  par ailleurs assez réticente au dialogue en cette période pré-électorale.


  A la tribune, étaient présentes  Josiane Ricard, en sa qualité de Secrétaire générale des Francas de l'Hérault -  structure d'activités éducatives, sociales et culturelles -, et Margot Desmoutiez-Trenga, à la tête du bureau Fcpe de la ville de Frontignan,  ayant participé de près la mise en œuvre de la semaine de 4,5 jours dans sa ville. Pour la Fcpe-Lunel et Lune&Liens, Cécile Bru et Stéphane Premier, tous deux élus Fcpe-Lunel dans le primaire, ont ponctué les interventions et apporté des précisions. Josiane Ricard a rappelé que la question de la réforme des rythmes scolaires s’inscrit dans le projet de refondation de l’école dont l’objectif est d’améliorer la réussite des enfants et que les parents ont toute leur place dans la nouvelle organisation du temps scolaire.
   Cette réforme est associée à la mise en place d’un Projet éducatif territoirial (PEDT) construit avec l’ensemble des acteurs éducatifs et dont la coordination et l’animation doivent être à l'initiative de la collectivité territoriale (mairie, communauté de communes,…)
L’élaboration du PEDT et sa mise en œuvre se fait sur cinq axes de travail :
1) Une concertation de tous les acteurs locaux de l’éducation, professionnels de l’éducation, élus, fonctionnaires territoriaux, services de l’Etat, associations et familles.
2)Une association des enfants .
3) L'assurance que de la qualification des intervenants par le recrutement et la formation.
4)L'assurance de la qualité des espaces d’éducation afin de proposer la meilleure offre pour tous.
5)L'instauration d'une gouvernance partagée entre les différents acteurs éducatifs.
La création d'un Projet éducatif territorial, c'est aussi la possibilité d'obtenir des aménagements d'horaires et des financements supplémentaires.
Josiane Ricard insiste sur les changements intervenus récemment touchant à la composition du Conseil d'Ecole, qu'elle présente comme étant le lieu indispensable de concertation entre ses différents composants (enseignants, mairie, parents d'élèves...), qui donne désormais son accord "pour l'organisation d'activités complémentaires éducatives, sportives et culturelles" et ajoute un élu (municipalité ou communauté de commune) à sa composante - (décret n° 2013-983 du 4-11-2013).


Frontignan
 

Margot Desmoutiez-Trenga a donc participé à la réforme des rythmes à Frontignan en septembre 2013 dans une ville de taille et de structure comparable à Lunel.


  Frontignan est doté d’un ALAE  (Accueil de loisirs associé à l’école) et a mis en place un PEDT  (Projet d'éducation territoriale). Les taux d’encadrement en périscolaire n’ont pas fait l’objet de demande de dérogation et sont donc de 1/10 enfants de moins de 6 ans et 1/14 enfants de plus de 6 ans.
Frontignan a fait le choix d'une demi-journée supplémentaire le mercredi matin (8h45-11h45). Les lundis, mardis, jeudis et vendredis la classe s’arrête à 16h. De 16h à 16h45 se déroulent les TAP (Temps d’activité périscolaire) gratuits pour les familles en parallèle d’une étude surveillée (aide aux devoirs payante).
  Faisons remarquer qu'à Lunel les TAP de 16h à 16h45 seraient en parallèle de l’étude gratuite, le maintien des enfants à l’école deviendrait donc payant à partir de 17h contre 17h45 actuellement.
La fréquentation moyenne des TAP est de 50 % sur Frontignan. Le coût total de la réforme sur Frontignan est d’environ 250 000 euros. La ville touche de l'Etat un fond d’amorçage d’environ 110 000 euros et des aides de la CAF (Caisse d’allocation familiale (remarque FCPE, il s’agit de la prestation de service ordinaire, que nous estimons à 40 000 euros par an pour Lunel). Le coût final de la réforme à Frontignan est de 70 000 euros  par an à la charge de la municipalité car le choix de la gratuité des TAP  pour les familles a été fait.
  Il existe une forte implication du tissu associatif local à Frontignan dans les TAP. Les associations qui interviennent bénévolement ont vu leur nombre d’adhérents  grimper de 30 % environ.

 

(De gaude à droite, Cécile Bru, Margot Desmoutiez-Trega, Josiane Ricard et Stéphane Premier)


  Dans la salle, un directeur d'une école élémentaire de Lunel a fait par de son scepticisme sur la réforme, et craint, comme plusieurs syndicats d'enseignants, une "municipalisation" de l'école, la perte d'autonomie de ces établissements au profit des collectivités locales.

Sussargues


  Dans la salle également, Xavier Berteaux, élu de Sussargues chargé de l'enseignement, témoigne de l'installation en septembre dernier  de la réforme dans cette petite ville  (2 500 habitants, 4 classes de maternelles, 7 classes d’élémentaires). Les TAP sont gratuits pour les familles est leur taux de fréquentation par les élèves est de 98%, avec une forte participation des enseignants.
Sussargues bénéfice, notamment pour les transports, de l'aide de l'agglomération de Montpellier.


  Nous pensons que ce débat a permis de rappeler les enjeux politiques et éducatifs d’une telle réforme.
  En 2013, les concertations locales autour du PEDT menées pour appliquer la réforme des rythmes scolaires ont servi à rapprocher les acteurs de la communauté éducative locale. La réforme des rythmes scolaires permet la reconnaissance de l’action éducative partagée entre des collectivités, l’Education nationale, les parents, les animateurs, les associations…
  Deux mois après la rentrée 2013, ces échanges nous ont permis de dresser un bilan provisoire et découvrir comment les collectivités s’y sont prises en suscitant des activités périscolaires de qualité, permettant de faire le lien avec des apprentissages différents et complémentaires des enseignements scolaires. Les collectivités représentées ont l’ambition d’en faire un outil contre les inégalités sociales.




La semaine des 4 jours et demi, sur le fond.

D'un point de vue général Instaurée par le décret 2013-77...Lire ce texte
----------------------------------------------------

Estimation du coût de fonctionnement des temps d'activités périscolaires à Lunel

Hypothèses retenues : -                     maternelles 963 élèves,...Lire ce texte
----------------------------------------------------

Exiger un accueil de qualité pour nos enfants

 Inclure le champs périscolaire dans le contrat enfant jeunesse Pourquoi : favoriser le développement et optimiser l’offre d’accueil des enfants,...Lire ce texte
----------------------------------------------------

La réforme des rythmes scolaire, une occasion manquée à Lunel

  La réforme des rythmes scolaires prévoit l'ajout d'une demi-journée d'école, elle peut s'appliquer en...Lire ce texte
----------------------------------------------------

CULTURE

La culture enrichit la connaissance, l'expression artistique assure la cohésion et l'intégration sociales et contribue au développement harmonieux d'une société...Lire ce texte
----------------------------------------------------
Adhérer en ligne         Qui sont les Lunéliens ?           Nous écrire          Espace réservé